Le pharmacien correspondant

En application de la loi du 24 Juillet 2019 relative à la transformation du système de santé, un décret (Décret n° 2021-685 du 28 mai 2021) relatif au pharmacien correspondant vient d’être publié au journal officiel. 


Que dit le décret ? 


Les patients peuvent désigner auprès de l’assurance maladie un pharmacien titulaire d’officine  (via un CERFA à compléter) comme pharmacien correspondant. Pour cela il faut que le pharmacien participe au même exercice coordonné que le médecin traitant du patient (communautés professionnelle territoriales de santé ; centres de santé ; maison de santé). Par ailleurs, le pharmacien désigné doit en informer le médecin traitant et peut être suppléé dans la fonction de pharmacien correspondant par un pharmacien exerçant dans la même officine, après accord du patient. 


Rôles du pharmacien correspondant 

« Le pharmacien correspondant peut renouveler périodiquement des traitements chroniques et ajuster, si besoin, leur posologie »


Pour cela il est nécessaire de respecter certaines conditions fixées par le décret :  

  • Le projet de santé du dispositif d’exercice coordonné doit préciser les modalités d’informations du médecin
  • La prescription médicale doit comporter une mention permettant le renouvellement par le pharmacien correspondant et une mention autorisant l’ajustement de posologie 
  • L’officine doit disposer de locaux permettant un accueil individualisé des patients 
  • La durée totale de la prescription et de l’ensemble des renouvellements réalisés par le pharmacien correspondant ne peut excéder 12 mois. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *